21 mars 2014

Le point Stasi

 

J'ai pas mal hésité avant d'écrire cette note, peur de vous emmerder, peur de m'embrouiller.

Mais, depuis ce matin, je suis en en mode cocotte-minute sous pression alors il faut que j'évacue un peu de vapeur..

Vous m'excusez ? Merci.

Alors voilà,

en vivant quasiment en direct live, cette chose terrible (pour moi) que vit la Crimée, son invasion par la Russie de Poutine,

ce simulacre de démocratie,

cette immobilisme d'une partie de l'Occident,

et les méthodes de Poutine, qui pose son gros cul, jetemerde, sur le Droit International, sur les droits de l'Homme, sur ma tête, je suis devenue un peu (plus) dingue !

Et puis sur ce arrive la fameuse affaire des écoutes téléphoniques de Nicolas Sarkozy et tout ce qui s'est dit et écrit sur le sujet

Et je me dis que quand même un certain nombre de nos responsables politiques devraient prendre des précautions de langage quand il s'agit de parler de justice et de règles de droit bafouées à propos de cette affaire.

Un traitement digne de la Stasi ?

 

"c'est une réaction à des méthodes dérogatoires des droits fondamentaux ! (Bernard Accoyer) 

Non vraiment ? 

On se fait un petit résumé du pourquoi/comment de ces fameuses écoutes façon Stasi ?

Allez c'est parti, je m'applique, j'essaye de ne rien oublier et de rester factuel.

Si donc Monsieur Sarkozy a été pendant quelques mois sur écoute téléphonique par la police  c'est malgré ses dires dans un cadre judiciaire tout ce qu'il y a de plus légal.

Il est suspecté depuis quelques temps d'avoir fait financé illégalement par la Lybie, sa campagne de 2007.

il y a donc eu, dans ce cadre précis, ouverture d'une information judiciaire. 

Dans le cadre de cette information judiciaire, les juges d'instructions ont organisé des écoutes contrôlées, validées ET légales.

Et je peux te dire que ça peux arriver même aux gens biens (ah ah),

ça m'est arrivé il y a quelques années et quand le flic m'a tendu la retranscription très précise de toutes les conversations que j'avais pu avoir sur mon téléphone privé, sur une période donnée,

ça fait tout drôle mais bref.

(Non je ne suis pas allée en prison, t'inquiète)

Dans le cadre de ces écoutes, les juges découvrent que Nicolas Sarkozy, son avocat et un magistrat organisent à la cool une corruption de magistrat (c'est interdit par la loi).

Suite à cette découverte les juges saisissent donc le Parquet, qui prend ses éléments et décide à son tour d'ouvrir une information judiciaire (application stricte du droit).

Dans le cadre de cette nouvelle information, une procédure pour "trafic d'influence est donc ouverte !

 Et donc vous parliez de méthode digne de la Stasi ?

(Même le syndicat de police a les boules

Jusqu'à aujourd'hui et jusqu'à ce que Nicolas Sarkozy nous démontre le contraire,

c'est le simple droit pénal qui s'est appliqué et même si je comprends que cela ne doit pas être rigolo à vivre pour lui,

personne n'est en dehors du droit n'est-ce-pas ?

MEA_nuits2_3_0.jpg 

 Allez je vous embrasse fort fort mes cailles, merci de m'avoir écouté, je vous dois combien ?

Ce soir c'est partouze une nuit blanche avec Djian et Pascale Clark sur Inter !

Pascale Clark m'insupporte mais j'aime beaucoup Djian alors....

Et puis il y aura Stephan Eicher putain !!!

 

 

18:28 Publié dans Psy-mood | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : stasi, sarko | |  Imprimer | | | Pin it! |  Facebook

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commentaires

Comme nous ne voulons pas être un blog politique, nous n'allons pas faire de commentaires directes par rapport à vos dires, juste un rappel pour voir et revoir cet excellent film "La vie des autres" de Florian Henckel von Donnersmarck ( quel nom...), qui parle justement des méthodes Stasi, Pascale Clark nous agace aussi, et c'est une blague, vous sur écoute ?
Il pleut...

Écrit par : matchingpoints | 22 mars 2014

J'ai regardé hier soir Ce soir ou jamais, et je ne sais plus du tout quoi penser de la Crimée!

Écrit par : jeunevieilispas | 22 mars 2014

" jusqu'à ce que NS nous démontre le contraire... "
Erreur
En droit vronzais, c'est à l'accusation de démontrer la culpabilité
Pas à l'accusé de démontrer son innocence
Enfin, aux dernières nouvelles....

Écrit par : tibor krasnahorta gr | 31 mars 2014

bon résumé ma caille!

Écrit par : roca | 08 avril 2014

Les commentaires sont fermés.