05 mai 2014

Fragile et huile

3e835f3d57eaa828b9650b8c3306ad3d.jpg

(mon Pinterest/fragile)

 Et puis un jour arrive ce moment très particulier où tu te retrouves au volant d'une voiture sur un chemin pourri, sablonneux.

 


 Cet instant ou tu comprends que plus tu accélères, moins tu avances et qu'il te faut donc soit conserver un filet de gaz et progresser centimètre par centimètre, soit tout arrêter, descendre de la voiture et te faire remorquer.

Dans les deux cas, tu dois "lâcher prise", te dit le monsieur assis à côté de toi et passablement agaçé.

Oui mais il est normalement logique de vouloir accélérer pour avancer non (bordel) ?

D'accord mais accélérer dans ce cas précis (t'explique le monsieur passablement énervé) conduit à chasser de part et d'autre du véhicule et à creuser un joli trou dans lequel tu t'enfonces tu comprends ?!

Et plus tu accélères, plus les roues tournent vite et chassent le sable et plus c'est pire !

Le plancher de la voiture touche le sol là !

Stop !!

Alors que, tu vois (je te montre) moins tu accélères et plus tu as de chances de progresser en enlevant la juste quantité de sable nécessaire pour créer l'adhérence et donc....la progression de la voiture.

(Soit l'opposé de ce que tu es habituée à faire)

Lâcher prise, la belle affaire, serait donc un processus actif qui suit une logique très précise et propre à elle-même,

celle de l'inversion du mouvement qui maintient la situation indésirable...

Au plus près de ce qui se joue concrètement ! 

J'avance ou j'accélére ?

Je recule ?

Dis-moi !? 

iiiinspired _ thisispaper.com _ Disappearance by Atsum Izumi _ 13.jpg

iiiinspired _ thisispaper.com _ Disappearance by Atsum Izumi _ 6.jpg

 

iiiinspired _ thisispaper.com _ Disappearance by Atsum Izumi _ 4.jpg

 (mon Pinterest fragile)

10322687_10152417055859170_5133471358284543670_n.jpg

(moi je les ai trouvé chez Aroma-zone mais nulle obligation, ils ne payent pas pour l'écrire)

Et comme je suis fragile, deux gouttes d'une bonne huile (rose musquée, argan, germes de blé...) préchauffées dans les paumes de mains remplacent en ce moment et à elles seules toutes mes crèmes de nuit. J'en profite pour me masser le contour des yeux ; trois tours en partant du coin de l'oeil dans le sens des aiguilles d'une montre et trois dans le sens inverse. Je fais la même chose pour mon soin des lèvres.

Ps : L'huile d'avocat je l'utilise principalement pour me cheveux secs et frisés (et fins), elle stimule la pousse et leur donne vigueur et brillance les copines !

Très peu dans le creux de la main et je lisse le cheveu avec, le soir de préférence et sans "dégouliner" d'huile

Ni trop ni trop peu

Tout un art !

En fait j'ai enfin compris un truc !

On ne PEUT PAS "réparer" un cheveu abîmé. On peut le soigner, le nourrir. 

Le "réparer" non !

Les soins qui vantent cette idée, c'est juste du bluff bourré de silicone.

Alors je prends maintenant soin de la texture profonde de mon cheveu fin, frisé et sec sans "pansements" artificiels.

(Et ça devrait marcher)

Sur ces bons conseils, je vous embrasse et retourne à mes artifices !!

 

 

 

 

17:15 Publié dans 7 things I love, Beauté, Deco, Musique, Musique, Musique, Psy-mood | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Imprimer | | | Pin it! |  Facebook

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commentaires

love sur toi...coeur avec les doigts...tout simplement... (et merci as usual pour ces/tes mots)

Écrit par : roca | 05 mai 2014

J'aime ce texte, j'aime ta façon de poser les mots tout en douceur (en fragilité parfois ?).
Et par dessus tout, j'aime infiniment cette première photo sur ton post.
Une splendeur !
Merci Mrs C.

Écrit par : Bob | 05 mai 2014

au boulot, petite pause pour décompresser d'une journée qui commence mal, tes mots, apaisement, merci

Écrit par : mumsbeautydiary | 06 mai 2014

Lâcher quoi ?
Si tu lâches ça peut filer...
Oh mon dieu... Ça voudrait dire moins contrôler ?!!

(J'ai du boulot dis donc...!)

Écrit par : Mlle aussinon | 17 mai 2014

Les commentaires sont fermés.