01 septembre 2014

Palette chromatique

Premier jour de septembre, tout à l'heure le ciel était bleu sur Paris et j'avais envie de papoter un petit bout avec vous.

Ou plutôt de vous écrire ....5ce3e030bc3c61f9810109ad4b3e31cd.jpg


Alors voilà, il y a des circonstances où l'on est amené à faire des choix,

et à renoncer à des choses auxquelles on tenait auparavant, auxquelles on tient, pour aller vers ce que l'on a le plus à coeur.

C'est difficile mais essentiel !

Et tu vois si l'on ne renonçe à rien, on s'abstient de choisir,

et quand on s'abstient de choisir, on s'abstient de vivre la vie que l'on voudrait.

Et du coup, si l'on n'est pas prêt à faire des efforts et quelques sacrifices,  il est possible qu'on passe à côté des rêves de sa vie.

et blablablablabla....

- laisse tomber Mère, suis pas ton patient !

 

 (flashback)

 Il y a quelques semaines, bilan d'une année scolaire glandeuse et passablement catastrophique  :

- bon Fils, et maintenant - vraiment en vrai - sans déconner - on fait quoooooi ?

t'as envie de quoi meeeerde ????

(mais qu'est-ce que je vais faire de toi?)

- tu veux vraiement que je te dise m'man ?

- tu déconnes ou quoi ? ouuuuui merde, faut que j'arrête de dire merde, merde...

allez dis-moi, pitié chéri, j'en peux plus...tu veux partir à Miami ? sur l'île du Groin ? non, à Portland c'est ça ?

on fait quoi, putain diiiis-moi, je... 

mais pourquoi on fait des gosses hein ? pourquoi ?

 - alors ok, je veux bien recommencer cette année de lycée mais avec vous ici à Paris !

Voilà voilà

- oh super mon chéri !

....

Et donc il me restait deux semaines pour : trouver une place dans une écoleboiteàbac, lui faire de la place à la maison, en discuter avec son père qui va me tuer, demander à George s'il est d'accord (ben oui un peu quand même) et prendre beaucoup de drogue pour arriver à survivre à tout ça

- ben M'man tu m'as pas dit que dans la vie il fallait apprendre à faire des ch....

- OOOOOK çA VA C'EST BON çA VA !!!

6b956f9e42c0c72cb56b457321b3c3b6.jpg

Non mais en vrai je suis contente de l'avoir à nouveau près de moi, mon grand garçon casse-couilles chéri.

Au final on lui a fait de la place à la maison en attendant le studio qui va se libérer sur le même pallier (un merveilleux hasard...ou pas),

le nouveau lycée a été trouvé in extremis, la veille des vacances du directeur de l'Etablissement,

et demain matin 9h45 du côté de Port-ROyal (y a pire comme quartier vous en conviendrez) ce sera à coup sur le premier jour du reste de sa vie !

Petit chou casse-couilles qui n'a jamais quitté Avignon ou presque et qui connait ses meilleurs amis depuis la maternelle...

 

(Ah ça sonne, il arrive !)

Des grosses bises mes amis !

Et vous la rentrée, chaude ?

Enfin chaude, je veux dire bien ?

Non chaude, bien et bleu aussi ! 

(C'est la drogue pardon)

rentreescolaire,famille,famillerecomposee,lavie,lamour,lagloire

De mon côté ça va être rock and roll je le sens bien.

Ou Beyoncé plutôt !

C'est pas comme si j'avais aussi arrêté de consommer du gluten des patesdespizzas!! 

(Au fait si vous aussi vous avez décidé de devenir gluten-free ou que vous l'êtes depuis longtemps, racontez-moi je suis preneuse !)

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commentaires

Nous avons déjà fait le choix de faire des enfants, un choix avec des conséquences à long terme, parce que l'on ne s'en débarrasse pas de si tôt ...

Écrit par : matchingpoints | 01 septembre 2014

le choix le choix hum hum ....:)

Écrit par : la femme de George | 01 septembre 2014

Puisque t'insistes, j'avoue que j'ai franchi le pas du sans gluten il y a 3,4 semaines, mais je triche un peu: j'ai supprimé pain, toasts, brioche, pâtes, mais j'ai craqué 2,3 fois (tarte au chocolat de l'enfer) et chaque fois je l'ai regretté car je me sens vraiment plus légère et moins déprimée sans...
Reste encore à supprimer les produits laitiers ( what the hell ;-)

Écrit par : cash cash | 01 septembre 2014

c'est dingue ça ! comment se fait-il qu'un jour on ne digère plus le gluten ? je fais un peu comme toi pour le moment et c'est vrai que je me sens plus "légère" j'ai plus d'énergie et je ne parle pas du tout de régime :)

Écrit par : la femme de George | 02 septembre 2014

"des choses auxquelles on tenait auparavent": il est où, le paravent??? (j'aime bien les fôtes pouétiques!)

Écrit par : Anne O nym | 01 septembre 2014

merci poulette mais comme ça m'énerve de laisser passer de telles fautes ! comme si je ne les voyais pas. Remarque je les vois pas

Écrit par : la femme de George | 02 septembre 2014

Même avec mes lunettes loupes, je n'arrive plus à lire quand c'est écrit tout petit petit.......
et ca c'est dommage, car j'aime beaucoup ce que vous pensez doucement,
Choisir c'est renoncer a dit André Gide, mais pas forcement renoncer définitivement (ca c'est moi)

Écrit par : sylviette | 01 septembre 2014

oh désolée Sylviette, c'est con aussi ces effets de style :) je vais arrêter

Écrit par : la femme de George | 02 septembre 2014

et ce n'est pas moi qui le dis : Régulièrement en nutrition, il faut des nouveautés et des boucs émissaires. Un jour on s’intéresse au régime selon ses groupes sanguins, puis au régime hypercalorique sans glucides, puis on réhabilite le régime hypocalorique pauvre en lipides, sans oublier le dernier régime venu du bout du monde et paré d’un exotisme séduisant et d’un discours marketing bien rodé.
Les opinions fluctuent, mais aujourd’hui, la mode est aux exclusions : "sans sucre", "sans huile de palme", "sans cholestérol", "sans colorant", "sans additifs", alors pourquoi pas "sans gluten" ? D’autant que le "sans gluten" permet de vendre des nouveaux produits dont la croissance à deux chiffres est un marché juteux où beaucoup se sont engouffrés. Qu’un sportif de renom très performant ou une actrice resplendissante adopte le régime sans gluten et le voilà paré de toutes les vertus…
Au total, pour sacrifier à un snobisme à la mode, le régime sans gluten qui n’a rien "de plus sain", complique sérieusement l’alimentation, pour des bénéfices hypothétiques, avec un risque de déficit nutritionnel non négligeable.

Écrit par : PomPom | 02 septembre 2014

Malaubidou de naissance, j'arrive gérer à ma façon, en mangeant un peu de tout, en osant enfin m'exprimer quand on me pompe air et espace et en suivant mon instinct fantasque, car incapable de me conformer à des règles trop strictes.
Les enfants désirés ardemment, l'Aventure de la Maternité, c'est merveilleux mais putain-de-dur!!!
Le retour à la maison après le départ, je l'ai vécu avec Fiston-Chéri, du rock Métal...
Et là, je rempile avec Fille-Chérie et son félidé: Revival ;OD

Écrit par : Slye | 10 septembre 2014

Les commentaires sont fermés.